• Le 6 François Renucci publie sur son blog « Pour une littérature corse » un billet intitulé « Faut-il parler de Mérimée ? ». Son billet représente 5 800 signes.
• Le premier commentaire est daté du 10 juin. Le dernier (à ce jour) est daté du 14 juin.
• En quatre jours, ce billet reçoit 16 commentaires, qui pèsent, au total, 32 000 signes.
• En projetant ce billet et ses commentaires sur le gabarit d'un « Que sais-je ? », on obtient 22 pages.
• Ces « indices bibliologiques » attestent de la dynamique de ce blog.
• Ils attestent aussi de la place qu'occupe, dans la réflexion sur les faits littéraires relatifs à la Corse, le regard des romantiques.
• Ils illustrent la manière dont certains blogs réussisent à susciter des débats, et à les nourrir de contributions consistantes.
• Et à progressivement se transformer en séminaires à distance, suivis et entretenus de manière régulières par des petits groupes de passionnés, et parcourus de manière plus ou moins occasionnelle par des nébuleuses de curieux.
• Il y aurait si peu à faire pour accompagner et amplifier cette dynamique…
Allez faire un tour du côté de ce séminaire…
Pas de souci : les auditeurs libres sont les bienvenus.
Et commencez avec Faut-il parler de Mérimée ?. Pas trop de problème à suivre, Matteo Falcone, tout le monde connaît. Une question, un billet, 16 commentaire et 32 000 signes…