IGLOO_14

« Igloo très coquet. Délicieusement transgressif, aussi : en fait, c’est un “mobigloo” monté sur de faux parpaings et de fausses roues de caravane pour contourner la législation draconienne qui entoure l’iglootage. Combattre l’iglootage sauvage et son mitage du territoire. Préserver l’environnement. Interdire toute construction en dehors des points de jonction au réseau de compteurs multimétriques intelligents – l’eau le gaz l’électricité – les films à la demande – les jeux en ligne – les programmes d’éducation – les réseaux sociaux de récréation tribale délocalisée – les déclarations administratives et leurs récépissés – les demandes de prolongation de recherche d’emploi – les minutes des communiqués de presse quotidienne instantanée à la seconde – les cours de code de la route et du développement durable de la tôle et du pétrole – les leçons facultatives d’accélération de la récupération des points sur son permis unique généralisé – ses bavardages – sa correspondance encadrée – et l’édition en ligne de son journal perso d’exploration à froid des conséquences immédiates de la réponse massive des gouvernements du Monde Libre à l’appel d’offre de Vérolia – unique propriétaire des compteurs – qui a revendu l’intégralité de son business pour se consacrer exclusivement à son cœur de métier : l’encaissement de tout – et même, pour financer préventivement les programmes de reconstruction après le passage des ouragans – d’une taxe sur les papillons. » — Visite de courtoisie de mes voisines du 12e et du 14e. Conversation très salace, débridée limite dévergondée sur le thème : « C’est pas donné. Mais, putain, ça fait du bien d’être loin des compteurs ! »

Extrait de : Jean Félix Cacciamosca, « Direction Grand Nord : Fragments du journal de bord d’une exploration à froid » in Après le bling-bling, le blog-blog, Ghisonaccia : Isularama / La Gare, 2010. Embroché, format flottant, 1672 caractères (espaces compris).