COUV TARRA D'ACCOLTA

Bookmob ? Une mobilisation à travers la réalisation d’un ouvrage collectif. – Pourquoi ? Pour faire entendre une autre parole que le caquet de ceux qui cacardent plus fort que les oies du Capitole en montrant du doigt non pas des hordes sauvages au pied des citadelles assiégées, mais des coupures de presse et des montages de trente secondes à travers lesquels ils imaginent – poussés par quelques slogans extrêmes – l’imminente submersion de la Corse sous une marrée de réfugiés, une île par ailleurs rétrécie par la montée des eaux et l’érosion des plages. – Qui se mobilise ? Trente cinq auteurs, poètes et prosateurs, venant des quatre coins de la Corse et ressentant tous l’urgence de prendre la parole pour tenter de contrer une « naturalisation » rampant au galop où ce qui devient de plus en plus naturel, c’est de calmer ses angoisses en hurlant sa peur phobique de l’étranger – xénos phobos – jusqu’à se verrouiller la cervelle dans des théories fumeuses réveillant les belles et bonnes guerres de religion d’autrefois, et peut-être même pire. – Qui mobilise ? L’initiative vient de Jean-Pierre Santini, auteur et éditeur. L’auteur a déjà commis « U Fronte turchinu », un ouvrage rapportant la montée en puissance des anathèmes racistes observés dans un groupe très ordinaires de supporters. L’éditeur réunira des auteurs pour conduire, aussi vite qu’il a écrit « U Fronte turchinu », l’édition d’un recueil de textes  contrant, de diverses manières, un discours public de plus en plus vérolé, à divers niveaux, par des thèses concoctées dans la « fachosphère », instillés notamment dans les réseaux sociaux, aussi propices à la contagion virale des esprits que le sont les crèches à l’égard des maladies infantiles. Quel résultat en attendre ? Va savoir… La seule chose de certaine, c’est qu’il est urgent de créer des poches de résistance « contre le racisme et la xénophobie ». Et d’essayer de faire tache d’huile. Ce qui est en cours. À suivre, donc. Et de près, puisque l’opus est sous presse et sa sortie imminente.

Notons la performance
Appel lancé le 14 septembre, sortie de l’opus le 14 novembre.
Chapeau !
Une vingtaine d’auteurs pressentis, 35 au rendez-vous.
Chapeau !