À Ajaccio, la librairie La Marge et le poète Dominique Ottavi se sont associés à « Lire pour qu’elle soit libre ! », une action de solidarité parainnée par Amnesty International en faveur de l’écrivaine Asli Erdogan.

Elle a été arrêtée le 16 août et se trouve désormais emprisonnée à Barkirköy, la prison pour femme d’Istambul. Des accusations fallacieuses de « propagande en faveur d’organisations terroristes » font planer au dessus d’elle rien moins que la menace d’une condamnation à perpétuité.

Asli Erdogan 01

Dans cette action, de nombreuses librairies et bibliothèques ont ouvert un singulier calendrier de l’avant en donnant chaque jour, du 1er au 24 décembre, une lecture publique d’extraits du dernier livre d’Asli Erdogan, Le Bâtiment de pierre, dont Actes Sud a publié la traduction en 2013.

Samedi 3 décembre, Dominique Ottavi a convié à cette lecture  quatre des auteurs ayant contribué comme lui à  Tarra d’accolta, un ouvrage collectif contre le racisme publié en décembre 2015 par À Fior di Carta.

Asli Erdogan 02

Asli Erdogan 03

Asli Erdogan 04

Asli Erdogan 05

Asli Erdogan 06

« Nous rirons plus tard,
pour l’instant je vais vous amener
dans le bâtiment de pierre. »

(page 15)