07/11/12

En marge de l'assignation des Lettres corses

  Dans deux récent billets [∆], François-Xavier Renucci prend au vol un article d’Ariane Chemin où, dit-il — je n’ai pas pu le lire — cette journaliste, qui suit de près la Corse, s’étonnerait du silence de ses Lettres. 1. — Avant de partir en meute contre Ariane Chemin, je propose l’exercice intellectuel suivant, inspiré du Codex Corsicæ, un ouvrage de très grande ignorance, opposable à tous ceux qui manipulent le silence, que ce soit pour lui faire dire davantage que ce que chacun ignore, ou pour lui faire taire ce que peu... [Lire la suite]