12/11/15

La Toile souveraine : roman d’une obsession

  La Toile souveraine : pour un Saint-Exupéry [1] Contexte Le 7 avril 2009, François-Xavier Renucci, sur son blog[2], verse à la littérature Corse les quelques lettres écrites par Saint-Exupéry durant le séjour assez bref qu’il fit dans l’île, brutalement interrompu par son décès en mission au large de Marseille, le 31 juillet 1944. Droit du sol. Inversement, dans la littérature corse, il met en doute la paternité d’un poème assez fade, une « Ode à la Corse », communément attribué à l’auteur de Vol de nuit.... [Lire la suite]
Posté par musici à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07/11/12

En marge de l'assignation des Lettres corses

  Dans deux récent billets [∆], François-Xavier Renucci prend au vol un article d’Ariane Chemin où, dit-il — je n’ai pas pu le lire — cette journaliste, qui suit de près la Corse, s’étonnerait du silence de ses Lettres. 1. — Avant de partir en meute contre Ariane Chemin, je propose l’exercice intellectuel suivant, inspiré du Codex Corsicæ, un ouvrage de très grande ignorance, opposable à tous ceux qui manipulent le silence, que ce soit pour lui faire dire davantage que ce que chacun ignore, ou pour lui faire taire ce que peu... [Lire la suite]
18/04/11

Corsica analitica

« Littérature corse dans Libération ! » Le cri du guetteur s’est fait entendre. Notre réseau de tours génoises, virtuelles et sociales, a vibré. Il signale un bel article de Jérôme Ferrari, publié le 4 avril 2011,sur les pages « Voyages » du site de Libération, sous la rubrique « Grandes destinations ». PENSER ET PONÇER LE PONCIF. — Selon une idée reçue, disserter sur les clichés est sans conteste un lieu commun de la réflexion littéraire. Certes. Mais sous la plume de Jérôme Ferrari, ça délivre une... [Lire la suite]
Posté par musici à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20/03/11

Bibliugrafia salvàtica è salvatoghja

Le 15 mars 2011, François-Xavier Renucci, sur son blog « Pour une littérature corse », a lancé un jeu fondamental à travers le dernier de ses billets intitulé « Fin de la grève ?… Oui ! ». Depuis sa création en janvier 2009, ce blog travaille à donner corps à la littérature corse, en montrant qu’elle ne manque ni de corpus, lorsqu’on provoque ses lecteurs à l’inventaire, ni d’esprit de corps, lorsqu’on provoque ses créateurs au débat. Simple déficit d’image d’une littérature « minorée », pour... [Lire la suite]