Enfin ! Nous avons le plaisir de saluer la production d'une microvidéo réalisée par Christophe Di Caro, accompagnant et soulignant la sortie du dernier roman fantastique d'André-Jean Bonelli, « Le Mythe de Bastet ». Contrairement à La Gare, qui use et abuse du banc-titre, Christophe Di Caro filme vraiment, avec de vrais acteurs, très convaincants. Clip-tease multi directionnel, donc puisqu'il met à la fois en valeur un auteur prolixe, un réalisateur créatif et des artistes talentueux, des acteurs et des musiciens. Comme disait l'autre, le cercle vertueux s'élargit.

Dédoublement et sensualité
« Le Mythe de Bastet » raconte l'histoire de Frimousse, une petite chatte folle de son maître, qui a toutes les qualités sauf une : son espèce animale. Cette histoire se transformera en histoire très ordinaire, avec la transformation de Frimousse en Natacha, femme attachante. Sa métamorphose ne lui fera cependant jamais oublier ses origines félines, qu'il lui arrivera de regretter, en découvrant les complexités de la condition humaine. Comme dans nombre d'autres de ses romans, André-Jean Bonelli place en arrière-plan de son histoire quelques grandes figures de la mythologie égyptienne, et notamment la déesse Bastet, représentée sous les traits d'une femme à tête de chat. On peut donc s'attendre à nouveau à un roman travaillant toujours la même veine du récit fantastique à très forte charge symbolique. Et si vous accordez aux chiffres eux-mêmes une signification qui transcende leur valeur arithmétique, notez que ce livre est le numéro 20. Ce nombre est deux fois divisible par 2, et une fois divisible par 5. Sans en avoir encore lu une seule ligne, je peux donc affirmer que le dédoublement est la clef centrale de l'ouvrage, et que les cinq sens y sont mis à contribution. Ainsi, qui imaginerait qu'un auteur dédoublé en ses personnages, dédoublés en leur face humaine et leur face animale, se priverait d'aucun d'eux ? Dédoublement et sensualité. Précipitez-vous sur ce livre pour savoir si le critique a vu juste !

COUV_BASTETAndré-Jean Bonelli en 20 titres
2011. Le Mythe de Bastet
2010. Le Nœud d’Isis
2010. Kôbol
2009. La Saga des Alwars vol. III : 
La Bataille de Séraphea
2008. La Saga des Alwars vol. II : 
La Main de glace
2008. La Chamane de l'Alta Rocca
2007. La Saga des Alwars vol. I : 
Planète de cristal
2007. La Légende du couvent
de Santa Catalina de Sisco
2007. Chroniques des mondes imaginaires
2006. Les Passagères de l’albatros
2005. Saint Jules
2005. Le Testament du désert
2002. La Mazzera
2001. La Lotophage
1987. Un Pont d’érable
1980. Altaïra (BD)
1978. La Maison dans la burle
1976. Loona
1976. Le Village au bout du chemin
1974. Les Clefs de la cinquième dimension

Nota
Les liens hypetextuels sur les titres d'ouvrages signalent les livres publiés par Edilivre et disponibles sur le catalogue de l'éditeur.

Lire
« André-Jean Bonelli, prolixe explorateur du fantastique », un article de Jean-Paul Cappuri, sur le site de Corse-Matin (1er juin 2011).