01/10/19

Trentenaire : 30 ans de surdité

Il y a 30 paraissait aux éditions Gallilée Les trois écologies de Félix Guattari. L’auteur présentait ainsi son ouvrage : « Le drame écologique dans lequel est engagée la planète humaine a longtemps été l’objet d’une méconnaissance systématique. Cette période est désormais révolue. À travers des médias devenus hyper-sensibles à la répétition des “accidents” écologiques, l’opinion internationale se trouve de plus en plus mobilisée. Tout le monde aujourd’hui parle d’écologie : les politiques, les... [Lire la suite]
Posté par musici à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16/09/19

Une généalogie du libéralisme autoritaire

Au moment où je rédige ma notice, la presse rapporte les réactions de Jean-Luc Mélenchon à la veille de son procès : il dénonce « la dérive autoritaire de l’Etat. » Or, dans La société ingouvernable, Grégoire Chamayou retrace la généalogie de cette dérive autoritaire, non pas avec une formule tonitruante et un coup de menton, mais à travers un essai brillant et documenté de plus de 300 pages. Bien plus glaçant qu’un twett diffusant urbi et orbi la vidéo d’un coup de matraque en trop ou la photo d’un... [Lire la suite]
Posté par musici à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12/09/19

La divination, face oubliée de l’écriture

De longue date, il me semble que quelque chose ne tourne pas rond dans notre manière de réduire l’écriture à une simple question de transposition, dans l’ordre du visible, de phénomènes phonétiques observés dans l’ordre des choses audibles. Cette perspective fait de la langue la seule structure structurante, sans suffisamment s’attacher aux propriétés propres et autonomes de la trace. Comment sortir de ce logocentrisme ? L’exemple chinois. – Le dernier ouvrage de Léon Vandermeersch revient, dans sa première partie, sur... [Lire la suite]
Posté par musici à 22:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
08/08/19

Collapsus calami

« Beaucoup de sagesse, c’est beaucoup de chagrin. Qui augmente son savoir augmente sa douleur. » L’Ecclésiaste, 1.18. Edgar Morin ou Francisco Varela, entre autres, nous ont ouvert les yeux sur les propriétés émergentes des systèmes complexes, des réseaux de neurones à l’économie de marché. Pablo Servigne et consorts les ouvrent sur le moment singulier où de tels systèmes s’effondrent sur eux-mêmes, et insèrent cette perspective dans un champ trans-disciplinaire qu’ils nomment « collapsologie ». Science de... [Lire la suite]
Posté par musici à 20:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29/07/19

Considérations nietzschéennes très actuelles

Ceux qui auront survécu à l’entrée en Pléiade de Jean d’Ormesson verront d’un bon œil la parution en cette collection du deuxième volume des œuvres complètes de Nietzsche. « Enfin ! » diront certains tant l’attente fut longue [1]. Le voilà, dans une bonne édition, dotée d’une traduction remarquable. Il nous propose trois grands livres du moustachu : Humain, trop humain (1878), Aurore (1881), et Le Gai Savoir (1882). Humain, trop humain appartient à la période dite... [Lire la suite]
Posté par musici à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14/06/19

Robert Colonna d’Istria : le testament du bonheur

« Nous voulons en France, sinon un gouvernement, du moins des almanachs à bon marché. » Alfred de Musset, articles in Revue des deux mondes, 1833. Il n’en faudra pas plus que ce que disait Musset (cf supra) pour qu’un « journaliste et essayiste français » (cf Wikipedia) se détourne de ses chroniques et de ses essais pour donner, à l'occasion, un almanach, œuvre facile et divertissante, promise de ce fait à passer outre les pesanteurs et les étroitesses d’un marché aussi résiduel que celui des arguments... [Lire la suite]
Posté par musici à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01/05/19

Didier Bianchi : Glasnost Corse : roman d'espionnage

C’est la première fois que je reçois un « service de presse », remis de la main à la main, par le patron de la Maison de la presse de Ghisonaccia, avec une mission très simple : « Tu me diras ce que tu en penses ». Le libraire vient de recevoir par courrier Glasnost corse, de Didier Bianchi. Ce mode de trasmission directe, passant au dessus du diffuseur et de sa logistique, place d'office l'ouvrage dans la catégorie des livres suspects, rejoignant ainsi le flux des livres auto édités ou publiés... [Lire la suite]
Posté par musici à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10/04/19

Dominique Piferini : L'intemporelle (Préface)

« Que le don absolu d'un être à un autre, qui ne peut exister sans sa réciprocité,soit aux yeux de tous la seule passerellenaturelle et surnaturelle jetée sur la vie. »André Breton, L’Amour fou. Dominique Piferini nous avait déjà étonnés et éblouis avec La Vie en négatif, son précédent ouvrage paru sur le catalogue de À Fior di Carta. L’intemporelle suivi de L’oubli est dans la même veine, le même style incisif et imagé. Il est porté par une sensibilité à fleur de peau, exacerbée par les engagements de... [Lire la suite]
Posté par musici à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19/07/18

Stefanu Cesari : Bartolomeo in cristu

« Viens et vois » Bartolomeo in cristu, lu par Carine Adolfini Bartolomeo in cristu de Stefanu Cesari n’est pas un livre ordinaire que l’on range dans sa bibliothèque après la lecture. C’est un objet que l’on veut garder près de soi, comme un recueil de prières et l’esthétique de ce livre, minutieusement conçu par les Éditions Éoliennes, se prête à la comparaison : 59 poèmes en corse avec leur traduction que l’on pourrait faire glisser sans fin entre les doigts comme les perles d’un rosaire et un 60ème qui longe à... [Lire la suite]
Posté par musici à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22/06/18

David Pietri, La valse des corbeaux

D’une génération à l’autre, le roman des gens de lettres n’est plus ce qu’il était. Avec Le dossier Felix Decori, Jacques Fusina remonte le temps jusqu’au dernier tiers des Trente Glorieuses, sa jeunesse heureuse. L’amour des lettres est encore convertible sur le marché du travail. Les grandes librairies du Quartier Latin épongent alors les excédents de diplômes supérieurs de lettres classiques ou modernes. Ce n’est pas une conversion douloureuse que de s’y faire vendeur en magasin : le livre est encore tout sauf une... [Lire la suite]
Posté par musici à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,