COUV BRUT PROSE

Finalement et tout bien pesé,
LA GARE renonce à publier
« Brut de prose »
de Cacciamosca.

L’éditeur restitue donc à l’auteur tous ses droits, et lui cède à titre de dédommagement l’usage du titre et la propriété de la couverture. La décision ne tient pas aux qualités intrinsèques des textes réunis dans cette compilation, conçue comme un best of admirablement dosé. Elle tient à la biographie légèrement frustre de cet auteur, trop âgé pour aller la corriger en se louant une chambre de bonne à Neuilly-sur-Coke, et en s’offrant tous les 6 mois un week-end à Calabianca, assorti d’un interview répétant — à l’usage de ceux qui ne la quitteraient pour rien au monde, comme à l’intention de ceux qui y prolongeraient volontiers leur trop bref séjour — combien ce retour périodique à la Corse stimule son inspiration et abreuve son imaginaire. 

L’éditeur ne doute nullement que cette œuvre puisse un jour trouver quelque part dans le monde un catalogue très réceptif à ses incontestables qualités littéraires, et un lectorat en accord avec le mode de vie posé et discret de son auteur.