POILUS AU REPOS

« Le 11, une sentinelle appela. Le sergent Cianfarina rejoignit le poste de garde avec des jumelles. Une patrouille allemande avançait vers les positions françaises, à pied, dirigée par un officier en grande tenue. Un des soldats portait un drapeau blanc. »

Marc Biancarelli, Murtoriu, Arles : Actes Sud, 2012.
(Trad. du corse par Jérôme Ferrari, Marc-Olivier Farrari et Jean-François Rosecchi).
Page 244.

IMAGE : Poilus au repos, SOURCE.