23/02/18

Lectures fractionnées du Massacre des innocents

Lire, est-ce s’enfermer dans le texte et ne relever la tête qu’au dernier signe de la dernière ligne ? À quoi servent donc les étapes qui ponctuent le livre ? Le Massacre des innocents se divise ainsi en deux parties, qui elles-mêmes se subdivisent chacune en neuf tableaux. Cette construction, n’est-elle pas du même ordre que la subdivision du chemin de croix en douze stations ? N’offre-t-elle pas des arrêts permettant, d’un épisode à l’autre, d’insérer après la ruminatio du texte, le temps de la meditatio ? Dès... [Lire la suite]
Posté par musici à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15/02/18

Marc Biancarelli, Massacre des innocents

Déchoir ou résister [] Par Alexandre Ducommun Marc Biancarelli et la « banalité du mal » Banalité du mal, c’est la phrase qu’avait énoncée Hanna Arendt à Jérusalem en 1961, lors de son rapport sur le procès du nazi Eichmann. Ou comment un petit fonctionnaire  modeste et sans envergure, sans charisme, en était venu à devenir un des rouages essentiel de la barbarie pangermaniste. Tout dépend des situations. Chez Biancarelli, la situation date de 1629 et du naufrage contre un récif proche de l’Australie d’un grand... [Lire la suite]
06/02/18

Nietzsche fasciné par le génie corse

Colonna édition vient de publierLes  carnets méditerranéen de Friedrich Nietzsche,de Philippe Granarolo[1], professeur honoraire, philosophe et spécialiste de Nietzsche. [] Par Alexandre Ducommun Ce livre est né d’un projet audacieux et assez culoté. Philippe Granarolo qui en est l’auteur, se joue du lecteur en racontant dans son prologue comment il prit possession de carnets écrits par Friedrich Nietzsche lors de ses différents séjour en Méditerranée, qui culminent auprès du ciel alcyonien[2] de Nice, mais aussi bien font... [Lire la suite]
Posté par musici à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31/01/17

Yirminadingrad 4 : l’empreinte de Jacques Mucchielli

Xavier Casanova. – Avec la parution de Adar, en octobre 2016, les éditions Dystopia ont publié le quatrième volume de la série déployée dans l’univers de Yirminadingrad, l’improbable cité imaginée par deux comparses en invention et en écriture, Léo Henry et Jacques Mucchielli. Si l’écriture a commencé à quatre mains, deux ont tragiquement disparu lors de cette aventure au long cours, avec le décès de Jacques Mucchielli, un certain 26 novembre 2011. Les deux premiers opus de la série étaient déjà sortis : Yama Loka Terminus et... [Lire la suite]
25/04/16

Entre Salines et Corte : le lieu d’un premier roman

Spondi,  un nouvel éditeur corse ambitieux, nous offre comme première parution le livre revigorant d’un auteur, David Pietri, qui ne devrait pas laisser indifférent. En effet, loin de la flagornerie ambiante du régionalisme et de la quête d’une prose identitaire digne de Corse-Matin, tendance qui conduit le plus souvent au panthéisme ridicule qui va jusqu’à affirmer que les cailloux ont une âme, Pietri, loin de Kallisté, nous livre un état des lieux sinistre, sur une île réduite au sordide et à la misère morale. Dans une prose... [Lire la suite]
Posté par musici à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17/12/12

Deux intégrales à intégrer dans les idées cadeau

La crise du disque force les majors à brader leur catalogue ;on ne s’en plaindra pas, à l’approche des fêtes de fin d'année. C’est  ainsi que Brillant classics a pu nous offrir une très bonne intégrale de Ludwig  Van. Cependant, si j’aborde le sujet c’est en Stravinskien désormais éclairé et comblé par la présence dans les bacs de l’intégrale Sony de Stravinski par Stravinski. On connaît la piètre réputation de celui-ci comme chef d’orchestre — trop raide —, pourtant il a enregistré de son vivant un coffret... [Lire la suite]
Posté par musici à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17/09/12

L'Ultimu, dernier roman de Jean-Pierre Santini (7)

Alexandre Ducommun, provoqué à sortir de l’ombre par la citation de ses « Fragments philophoriques » me transmet une courte mise au point recadrant ma manière d’aborder le dédoublement.Saluons son irruption dans le cercle des commentateurs de « L’Ultimu », et surtout, la pertinence et la précision chirurgicale de son propos. [] XC Dans « Problèmes de la guerre en grèce antique » Vernant montrait combien la gloire de la phalange grecque était redevable à un certain contexte politique où les individus ne... [Lire la suite]
08/09/12

L’Ultimu, dernier roman de Jean-Pierre Santini (6)

Sur les 21363 signes de l’article époustouflant par lequel Charlie Galibert restitue sa lecture de L’Ultimu, [LIRE] une incise de 217 signes (1%) m’interroge directement.C’est lorsqu’est évoquée la manière dont l’auteur, de toute évidence, se projette lui-même dans deux de ses personnages, Andria Costa et Samuel Romani : « Cet art du dédoublement, de la démultiplication, de la méta-méta-réalité ou de la méta-méta- littérature, relèverait certainement, pour la vénérable académie des psychiatres, d’une taxonomie en termes... [Lire la suite]