15/09/18

Jérôme Ferrari et littérature prévisible

Edition et prévisionIl est d’usage, dans toute maison d’édition « sérieuse », d’établir, même sommairement, le compte d’exploitation prévisionnel de tout projet de publication, avant d’en décider la réalisation et la mise sur le marché. Cet outil de gestion permet de déterminer le « point mort », ou seuil de rentabilité. C’est le nombre d’exemplaires dont le produit des ventes couvre les coûts de mise en œuvre [1]. Soit donc à confronter les coûts, presque totalement prévisibles, et les gains, indexés eux... [Lire la suite]
Posté par musici à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20/12/12

Jacques Mucchielli, deux œuvres posthumes

DYSTOPIES Jacques Mucchielli nous a quitté il y a à peine plus d’un an. Le 26 novembre 2011, il laissait derrière lui deux ouvrages déjà publiés, et devant lui deux projets tout juste engagés dans le programme de Dystopia, son éditeur : un roman collectif* et une nouvelle* destinée au premier volume d’une série anthologique. Les deux viennent de paraître, confirmant ce que nous nous disions tous naguère dans la tristesse des éloges funèbres : des textes aussi forts et aussi maîtrisés méritaient un autre point final que celui qu’a... [Lire la suite]
17/12/12

Bastia : le péristyle transformé en arc de triomphe

Bastia s’apprête à réserver un accueil triomphal à Jérôme Ferrari, dans une grande cérémonie orchestrée par la Librairie Les deux Mondes, avec l’appui de la ville qui, pour la circonstance, ouvre grand les portes du théâtre municipal. Les deux officiants seront d'un côté Marc Biancarelli, compagnon de plume de Jérôme Ferrari, et Laure Limongi, l'étoile montante de l’édition littéraire corse nouvelle génération. EN SAVOIR PLUS ?Voir et lire, par exemple, ce qu’en dit corsenet infos. Mais ne pas oublier de revenir vers Isularama : un... [Lire la suite]
Posté par musici à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08/11/12

Goncourt : le site de Corse-Matin épinglé par un blog

Moi, blogueur, épingle aujourd'hui mon quotidien local pour les deux raisons suivante : PRIMOT. — Son site rapporte très froidement l'attribution du prix Goncourt à l'écrivain corse Jérôme Ferrari en pompant-scotchant deux paragraphes (de plus, répétés deux fois) dans la dépèche de Reuter. SEGONDOT. — Le titre dit que JF « obtient » le Goncourt, soit un verbe qui n'est vraiment lyrique, à mes yeux, que dans une distribution de subventions. Ci-dessous, copie d'écran8 novembre 2012, 11h00    
Posté par musici à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07/11/12

Bravo Jérôme !

Pas réussi à cliquer « J'aime » sur tous les messages enthousiastes qui, dans le petit monde des lettres corses, ont salué via Facebook la remise du Goncourt à Jérôme Ferrari pour son Sermon sur la chute de Rome : il y en avait trop ! Que dire de plus que ce qui a très bien été énoncé sur les blogs et dans la presse ? Simplement, aujourd'hui ma joie après tous les plaisirs de lecture, régulièrement renouvelés et amplifiés d'année en année. Bravo Jérôme ! Félicitations à son team, éditorial, familial et amical. IMAGE : infographie... [Lire la suite]
Posté par musici à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07/11/12

En marge de l'assignation des Lettres corses

  Dans deux récent billets [∆], François-Xavier Renucci prend au vol un article d’Ariane Chemin où, dit-il — je n’ai pas pu le lire — cette journaliste, qui suit de près la Corse, s’étonnerait du silence de ses Lettres. 1. — Avant de partir en meute contre Ariane Chemin, je propose l’exercice intellectuel suivant, inspiré du Codex Corsicæ, un ouvrage de très grande ignorance, opposable à tous ceux qui manipulent le silence, que ce soit pour lui faire dire davantage que ce que chacun ignore, ou pour lui faire taire ce que peu... [Lire la suite]

24/09/12

L’Ultimu, dernier roman de Jean-Pierre Santini (9)

« Il serait plus facilede déplorer le sort des Corses, que de décrireleur condition actuelle. » Edward Gibbon « Histoire de la décadence et de la chute de l’empire romain : tome premier » 1776   Sermonsur la chutedes romans L’exergue ? — Gibbon est un historien anglais du temps de Pascal Paoli. Dans son chapitre liminaire, il donne à ses contemporains une idée de l’étendue de l’empire romain à son apogée. Il liste alors les états qui autrefois en faisaient partie. Il termine par la... [Lire la suite]
18/04/11

Corsica analitica

« Littérature corse dans Libération ! » Le cri du guetteur s’est fait entendre. Notre réseau de tours génoises, virtuelles et sociales, a vibré. Il signale un bel article de Jérôme Ferrari, publié le 4 avril 2011,sur les pages « Voyages » du site de Libération, sous la rubrique « Grandes destinations ». PENSER ET PONÇER LE PONCIF. — Selon une idée reçue, disserter sur les clichés est sans conteste un lieu commun de la réflexion littéraire. Certes. Mais sous la plume de Jérôme Ferrari, ça délivre une... [Lire la suite]
Posté par musici à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15/12/10

Avant et après. — 1. Avant

Où commence un récit de lecture ?XAVIER CASANOVA12 décembre 2010 Il y a des livres dont on sent qu’ils méritent que l’on se mette en éveil avant de les ouvrir. SE PREPARER A LIRE : Jérôme Ferrari, Où j’ai laissé mon âme.Arles : Actes Sud, 2010. INITIALISATION. — Mon récit de lecture commence par la découverte, sur le net, de l’annonce de la sortie, aux éditions Actes Sud, d’un nouveau roman de Jérôme Ferrari : « Où j’ai laissé mon âme ». Elle vient immédiatement s’accrocher à ce que je sais de l’auteur et... [Lire la suite]
Posté par musici à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16/09/10

Jérôme Ferrari, seconde

Garde à vous ! RepéréParmi les livres récents dont j’attends quelque chose, la première place est actuellement occupée par Où j’ai laissé mon âme, de Jérôme Ferrari. J’ai déjà dressé ">ici un relevé des premières réactions glanées sur le net. J’ai eu le plaisir de lire récemment les deux analyses livrées en ligne dans leurs revues littéraires, l’une par Emmanuelle Caminade in L’Or des livres, et l’autre par Angèle Paoli in Terre de femmes. N’ayant toujours pas lu le livre, je n’ai pas à souscrire à ces articles où à... [Lire la suite]